AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'art est fait pour troubler
 
L'équipe du forum souhaite s'excuser pour l’inactivité du forum et voudrait prévenir qu'il ne sont pas entrain de faire la sieste mais de vous préparer un nouveau terrain de jeu ! On vous aimes <3

Partagez|

«La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Ouvrir
Sur l'avatar : Gokudera Hayato (Reborn!)
Double compte : June Collins (Admin)
Messages : 172
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Mar 24 Juil - 15:32




La folie ne s'empare que les gens sains d'esprit
Saorie et Shinji


    Seul, être seul. Voilà ce à quoi aspirait Shinji ces temps-ci. La solitude est un ami fidèle et nous accompagne souvent. Être accompagné quand on est seul, voilà un principe qui porte à réflexion, mais aujourd’hui ce n’était pas les pensées de notre garçon. Il sortit de sa poche un paquet de Mild Seven, sortit une cigarette et l’alluma fébrilement avec son briquet.

    La flamme tremblota devant ses yeux, un coup de vent l’éteignit et il tenta de la rallumer. Ses doigts glissèrent contre le plastique et il dut s’y reprendre à deux fois pour réussir à maintenir la flamme assez longtemps en vie pour allumer sa cigarette.

    Les doigts tremblant il porta sa petite drogue à ses lèvres et aspira une grande bouffée. Se calmer, il devait se calmer. Dans sa tête les voix bourdonnaient, le poursuivaient encore. Lui criant inlassablement des choses incompréhensibles. Il s’accroupit, adossé au mur des toilettes, la tête dans les mains. Il ne voulait plus les entendre, il voulait du silence, juste du silence !

    Tremblant comme une feuille il resta longtemps le dos contre ce mur froid, les voix continuant de crier. Parfois elles se calmaient et quand il reprenait ses esprits, elles recommençaient.

    Il les suppliait « Mais laissez-moi tranquille !! » recroquevillé sur lui-même, une cigarette presque éteinte au creux des lèvres. Il tirait des bouffées courtes et saccadait comme si le tabac pouvait le calmer, mais il savait que seul quelque chose de plus fort pouvait le calmer voilà pourquoi il était tombé dans la drogue plus jeune parce que rien d’autre ne faisait taire ses voix !

    Si quelqu’un l’avait trouvé là en pleine crise de folie dans ces toilettes désaffectées tout le pensionnat aurait été mis au courant et il se serait surement fait viré ou interné, mais rien ne lui importait. Il voulait que ça s’arrête !
    Soudain ce fut plus fort, un cri strident raisonna dans son crâne, lui arrachant un gémissement. Les larmes se mirent à couler sur ses joues.
    « Stop … Stop … ». La folie prenait peu à peu le dessus, l’empêchant de penser, il marmonnait des mots incompréhensibles et sa respiration se faisait saccadée.

    « Je … Stoop … Taisez-vous … »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Création de Kana
Double compte : /
Messages : 30
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 24
Localisation : J'ai bien une idée mais elle ne va pas te plaire...

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Mar 24 Juil - 18:26

Cela faisait maintenant près de deux mois que j’avais intégré mon nouveau pensionnat. Je ne m’étais pas fait beaucoup d’amis. Non en fait, il n’y avait personne, il ne fallait pas se voiler la face. Aujourd’hui était une journée que je qualifierais de « normale », j’avais séché les deux premières heures de la matinée et après avoir déjeuné au lance pierre, je m’apprêtais à faire de même avec le cours de danse. Ce n’était pourtant pas une discipline qui me répugnais, mais je gardais un souvenir assez cuisant de mes pas hasardeux, aussi, je préférais déambuler dans le pensionnat, l’esprit libre, mais alerte. Cela faisait donc déjà deux mois. Je relevais la tête vers le ciel sans nuage qui laissait sa domination à un soleil écrasant. Deux mois que je n’avais pas eu de nouvelles de Shinji. Je l’avais harcelé de messages, l’avais traité de tous les noms voyant qu’il mettait ma patience à l’épreuve. Et lorsque je tentais de l’appeler, c’était la voix mécanique et inlassable de sa messagerie que j’obtenais au bout de la ligne. J’étais réellement inquiète à son sujet même c’était dans sa nature, de garder une part de mystère. Je descendis une volée de marches. J’avais entendu dire qu’il y avait un endroit dans cet établissement où il n’était pas conseillé de traîner. Connaissant mon goût pour le danger et mes bravades de l’interdit, je me disais alors que ce serait sans doute le meilleur endroit où passer le reste de mon après-midi.

« Les toilettes désaffectées »

Un sourire mutin était apparu au coin de mes lippes alors que je m’avançai d’un pas nonchalant vers mon but. Les couloirs étaient déserts. J’étais fringuée d’un jogging blanc et d’un débardeur et pour une fois, pas une seule perruque ou de lentilles de contacts si bien que si j’avais croisé l’une de mes connaissances, elle ne m’aurait pas reconnue. Je marchais, l’esprit légèrement inquiété, une mèche folle me tombant sur les yeux lorsque j’entendis des bredouillements. J’étais arrivée. Se pouvait il que je ne sois pas la seule à braver l’interdiction ? Je m’arrêtai, l’oreille dressée.

« Je…Stop…Taisez-vous. »

Je connaissais cette voix. Je réfléchis un moment, essayant de me souvenir puis l’évidence me percuta de plein fouet. Mais oui, cette voix c’était celle de « Bonjour vous êtes bien sur le répondeur de… « Shinji Okamatsu » … Mon cœur s’emballa, je me mis à courir vers la porte des toilettes et discernai une silhouette assise, tête dans les mains. Pas de doute c’était bien lui mais…quelque chose n’allait pas, je le pressentais. Il ne s’agissait pas d’une vulgaire pause clope comme sa posture semblait s’y prêter. Je me rapprochai discrètement et m’appuyai contre le mur, bras croisés, l’observant, ne remarquant pas les larmes qui avaient perlées aux extrémités de ses yeux.

« Dis, Okamatsu, qu’est-ce que tu fabriques ici ? »

Je le regardais, droit dans les yeux, avec toute la nonchalance possible, le cœur rongé par l’inquiétude tout de même, ayant un mauvais pressentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Gokudera Hayato (Reborn!)
Double compte : June Collins (Admin)
Messages : 172
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Mer 25 Juil - 7:39

    Les voix, toujours ses voix. La tête entre les mains il voudrait les faire taire, mais rien n’y fait, elles sont là, plus présentes que jamais. Ça hurle dans sa tête, ça le rend fou. C’est dans ses moments-là que l’on comprend ce que c’est qu’être fou. Et pourtant il n’est pas fou, il n’en peut plus ; la tête entre les mains, les yeux fermés il laisse les larmes coulés aux coins de ses yeux. Il devient fou, et tout ça à cause de sa mère ! Il connait à peine cette femme est pourtant elle est présente et parfois sa folie prend place.
    Soudain une voix lointaine, très lointaine apparait, ce n’est pas une des voix qu’il entend d’habitude. Pourtant Shinji connait cette voix, il la connait très bien, mais aujourd’hui il ne la reconnaîtra pas, pas tout de suite.


    « Dis, Okamatsu, qu’est-ce que tu fabriques ici ? »

    Il n’a pas tout entendu de ce que la voix lui a dit, mais c’est une voix extérieure et ça il en est persuadé. Alors il s’accroche à cette voix et essaye de faire taire les autres pour comprendre. Cette voix il essaye de la saisir, de ne pas la laisser partir, c’est une voix plutôt amicale en plus !
    Impossible. Comme jalouses de se faire piquer l’attention, les voix redoublent d’intensité, raisonnant dans son crâne. Elles se mettent à chanter, des chansons funèbres aux notes aiguës.

    Ça fait mal ! Pourquoi elles sont aussi fortes d’un coup ? Sous la douleur Shinji ouvre les yeux et aperçoit une silhouette qui se tient devant lui. Cette silhouette élancée il la reconnaîtrait entre toutes. Saorie. Maintenant en plus des voix il a des hallucinations, pourquoi LA faire apparaître devant lui, maintenant ? Lui rappeler qu’elle n’est plus là ? Ca fait trop mal ! Il ferme les yeux pour ne plus voir, mais même dans le noir avec les voix qui continuent de lui chanter des mélodies macabres il la voit. Elle est là, très présente, très belle comme avant, un peu hautaine et toujours sûre d’elle, elle le nargue il le voit bien. Son regard semble lui dire, je ne suis pas là en vrai, t’aimerai bien pourtant !


    « Tu deviiiens fou Shiiinjii ! » La voix sort de la bouche de Saorie, sauf que ce n’est pas sa voix, c’est une voix stridente et désagréable.

    « Laisse-moi ! »


    Le cri est sorti tout seul. Shinji ne veut plus être isolé avec ses hallucinations il veut que ça s’arrête !




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Création de Kana
Double compte : /
Messages : 30
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 24
Localisation : J'ai bien une idée mais elle ne va pas te plaire...

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Mer 25 Juil - 10:16

J'écarquillai les yeux d'horreur au fur et à mesure que je prenais le temps d'apprécier et de comprendre, ce qui se passait dans la tête de cet idiot, qui n'avait pas même pris le temps de s'excuser de sa mort téléphonique. Mais visiblement, la situation était trop grave pour que j'y mette mon grain de sel. Mon coeur s'était emballé, j'avais capté son regard rien qu'un instant, un regard de détresse, un regard de fantôme. Merde qu'est-ce qui lui arrivait ? Il semblait me voir sans en être convaincu comme si j'étais une vision sortie tout droit de ses cauchemar. Ses yeux se refermèrent aussitôt. Je m'accroupis près de lui et pose une main sur son épaule, tentant de le secouer un peu.

"Eh, Shinji, tu...tu pourrais me répondre quand même ! Qu'est-ce qui t'arrive ?"

J'avais les sourcils froncés, sérieusement mordue par son attitude. Je me demandais s'il me jouait encore un tour comme autrefois où s'il avait réellement besoin de moi. Dans tous les cas, j'allais m'en prendre plein la gueule, c'était certain. Je soupirai. J'allais ouvrir la bouche pour l'exhorter à me suivre mais il me devança, me criant dessus :

« Laisse-moi ! »

Merde ! Alors ça c'était trop fort ! Je me faisais un sang d'encre pour sa petite personne et Môssieur me gertait comme n'importe quelle pantoufle ? Attaquée dans mon égo je m'approchai plus encore de lui et commençai à lui aboyer dessus.

"Nan mais tu vas te calmer oui ? J'te signale que ça fait deux mois que tu te fais passer pour mort et quand enfin je te retrouve tu m'envoies bouler ? T'es qu'un petit con Shinji !"

Deux grosses billes humides avaient perlé à l'extrémité de mes yeux. Rhaa foutu gamin ! je les essuyai d'un sec revers de main. Je ne savais pas quoi faire pour qu'il me regarde ne serait-ce qu'un instant dans les yeux. Il restait là, prostré, ça me faisait peur. Furibonde, je rentrai dans les toilettes et allais me vider la vessie, histoire de réfléchir. Puis lorsque je m'avançai vers le lavabo pour me nettoyer les mains, je vis un saut de nettoyage posé au sol... Peut-être que l'eau froide lui remettrais les idées en place ? Et au moins, ça, il l'aura bien payé. Je saisis le seau dans mes mains et le remplis d'eau froide jusqu'à la moitié puis titubant, je le portai jusqu'à dehors. Me mettant bien en face de lui, je m'écriai :

"Eh Okamatsu ! Souris pour la photo !"

Je lui balançai alors sans vergogne l'eau dans la figure, réprimant un rire sordide étant donné les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Gokudera Hayato (Reborn!)
Double compte : June Collins (Admin)
Messages : 172
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Mer 25 Juil - 10:50

    Les voix redoublent d’intensité et le fantôme de Saorie est toujours dans son esprit. Pourquoi elle ? Elle l’a abandonnée ! C’est ce que répètent les voix maintenant. Non, pense Shinji, elle ne m’abandonnera jamais ! Bien sûr que si, elle n’était pas là quand tu en avais besoin !
    Abandonné à sa bataille intérieure, le jeune homme entendit à peine que la voix amicale s’était élevée quelque part à côté de lui. Mais il l’entendit quand même.

    "Nan mais tu vas te calmer oui ? J'te signale que ça fait deux mois que tu te fais passer pour mort et quand enfin je te retrouve tu m'envoies bouler ? T'es qu'un petit con Shinji !"

    La dernière phrase continua de raisonner dans sa tête. T’es qu’un petit con Shinji ! T’es qu’un petit con Shinji ! T’es qu’un petit con Shinji !!
    Il ouvrit les yeux soudainement pour trouver la source de la voix. Personne. Encore une de ses hallucinations, il fallait que ça cesse, les voix chantaient encore et encore… Le traitant de fou, de cinglé, de ravagé et autres synonymes tous plus éloquents les uns que les autres. Le regard vague il chercha quelque chose mais ne trouva rien.
    Puis il fut pris de tremblements, son corps entier n’était que secousse et soubresauts. Il tenta de sa calmer, en vain à chaque tentative les voix lui criaient plus fort « Nous sommes là Shinji ! Tu ne nous feras pas taire ! »
    Puis soudain LA voix.


    "Eh Okamatsu ! Souris pour la photo !"

    Et un choc glacial. Sous la surprise les voix se turent d’un coup. Dans la tête de Shinji se fut un silence de mort. Il ouvrit les yeux encore tout tremblant. Ses cheveux lui tombaient humides devant les yeux, ses vêtements lui collaient à la peau, il avait froid, mais les voix s’étaient tues.
    Il leva les yeux le souffle court.
    Saorie se trouvait devant lui, un sourire sordide sur les lèvres. Un sourire trop infâme pour être réel. Tout autour de lui semblaient un peu flou.
    Mais les voix ne parlaient plus.

    Epuisé il s’adossa au mur et murmura au fantôme, la respiration encore difficile.

    « Qui... es-tu ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Création de Kana
Double compte : /
Messages : 30
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 24
Localisation : J'ai bien une idée mais elle ne va pas te plaire...

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Mer 25 Juil - 11:45

Les commissures de mes lèvres retombèrent aussitôt mollement. Il semblait être revenu à lui. J'étais toujours debout, le seau figé dans la position dans laquelle il avait servi. Je le regardais trembloter de froid ou de fatigue peut-être. Était-il surmené ? Avait-il touché à une drogue un peu trop dure ? Je regardais ses avant bras mais ne détectai aucune trace de piqûre. Je soupirai intérieurement, c'était peut-être dans mes moyens de l'aider. Je lui laissais le temps de se remettre de ses émotions, en silence. Il s'était adossé au mur, semblant un peu plus décontracté, la tête renversée en arrière. Je tendis l'oreille lorsque je vis ses lèvres s'animer, murmurant presque une question.

"Qui... es-tu ?"

Ce fut comme si mon coeur avait été un miroir que l'on brisait d'un coup de talon.
Qui étais-je ? Le rempart que j'avais dressé pour me protéger des autres, ne laissant rien transparaître à mes véritables émotions céda. C'était, le pompon ! La cerise sur le gâteau ! Les épinards à la crême, la..pantoufle jetée aux ordures. Pendant un court instant, je crus qu'il plaisantait. Enfin, j'étais sa meilleure amie, d'enfance ! Il était impossible qu'il m'ait oubliée. Peut-être ne me reconnaissait-il pas ? Cela faisait des années que l'on ne s'était pas revus, oui je me rassurais ainsi. Alors, jouant le jeu, je reposai le seau par terre et lui souris.

"Mon nom est Saorie...Saorie Hasuka. Et toi c'est... Shinji Okamatsu non ? J'ai entendu l'autre fois, un élève t'appeler comme ça. Faut croire que j'ai bonne mémoire."
Je m'étais adoucie, jouant les filles sociables et aimantes. J'espérais un déclic. Qu'on se mette à parler, plus ou moins librement, comme autrefois. J'étais heureuse d'avoir enfin pu mettre la main dessus depuis tout ce temps, même si je trouvais les circonstances plutôt étranges. Le voyant toujours tremblant de froid, j'enlevai sans aucune pudeur, mon débardeur unisexe et lui tendis d'une main sincère.

"Tiens, enfiles ça. Il a beau faire chaud, on est mieux dans des vêtements secs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Gokudera Hayato (Reborn!)
Double compte : June Collins (Admin)
Messages : 172
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Mer 25 Juil - 20:34

    Shinji avait froid et la tête qui tournait, mais les voix s’étaient tues. Une bonne chose ! Il regarda la jeune femme. Etait-ce vraiment Saorie ? Ou encore une hallucination créée par son cerveau ?
    Elle lui sourit. Cette fois le sourire était gentil, juste gentil.


    "Mon nom est Saorie...Saorie Hasuka."

    Saorie Hasuka, ce nom lui rappelle tant de souvenirs. Il ne se sont pas vu depuis longtemps, bien trop longtemps comment se fait-il qu’elle soit là devant lui maintenant ? Juste après une crise de démence, c’est comme …
    Shinji n’avait pas la force de chercher une comparaison qui convenait. Toujours est-il qu’elle était au pensionnat devant lui et qu’il ne savait pas si elle était bien vivante.
    Épuisé il la regardait d’un air vide. Le monde autour de lui commençait à se stabiliser et à redevenir net et elle ne s’effaçait pas comme certaines de ses hallucinations. Sa voix retentit encore dans le silence des toilettes.


    "Et toi c'est... Shinji Okamatsu non ? J'ai entendu l'autre fois, un élève t'appeler comme ça. Faut croire que j'ai bonne mémoire."

    Bien évidemment que c’est lui … Pourquoi elle lui pose la question comme ça ? Et pourquoi elle a besoin d’entendre un élève pour le savoir, la vrai Saorie n’aurait pas eu besoin qu’on le lui rappelle.
    Son visage se leva vers la jeune femme. Pourtant c’était elle… mais plus âgée. Quand il s’était quitté elle était moins … adulte.
    Comment l’illusion d’une personne que l’on n’a pas vu depuis longtemps peut-être aussi parfaite ?
    Grelottant et fatigué, il regardait fixement le fantôme.

    "Tiens, enfiles ça. Il a beau faire chaud, on est mieux dans des vêtements secs."

    Elle avait enlevé son débardeur et le tendait à Shinji. Celui-ci attrapa d’une main tremblante le tissu et palpa l’étoffe. Jamais dans ses hallucinations il n’avait attrapé un objet et celui-ci était étonnement réel.
    Ce n’était donc peut-être pas encore un de ses songes éveillés. Peut-être que son amie était vraiment là devant lui à lui tendre gentiment son débardeur. Elle se trouvait devant lui en sous-vêtements sans la moindre gêne.
    Il enleva tant bien que mal son t-shirt et le laissa tombé par terre en un petit amas de tissu détrempé.


    « Non garde le, je ne voudrais pas que tu attrapes froid »

    Sa première phrase cohérente depuis que les voix avaient pris emprise sur son esprit. Le ton qu’il avait employé aurait pu être adressé à n’importe qui, un inconnu, un fantôme ou son amie.
    Il attrapa son paquet de cigarette qui avait glissé un peu plus loin sur le carrelage froid et glissa entre ses lèvres une cigarette qu’il alluma en tremblant un peu.
    Il aspira une bouffé de sa petite drogue, respira, tenta de calmer ses tremblements et s’adossa contre le mur, les genoux légèrement repliés. Il leva les yeux vers la jeune femme qui se trouvait devant lui.

    « T’es vraiment Saorie ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Création de Kana
Double compte : /
Messages : 30
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 24
Localisation : J'ai bien une idée mais elle ne va pas te plaire...

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Mer 25 Juil - 21:19

Les battements de mon coeur s'étaient apaisés. Même s'il avait toujours l'air un pantin, il semblait revenir progressivement à lui. Je le regardais enlever à son tour son vêtement, le dévisageant sans gêne. Un élève nous voyant à cet instant précis aurait pu croire en des choses pas très nettes mais c'était mal nous connaître. Nous avions presque grandi ensemble. Son zizi, je l'avais déjà vu...Bon certes il avait du grandir depuis le temps, enfin là n'était pas la question. Il ne restait aucune ambiguïté entre nous. Alors, prise par mon instinct maternel, je pris son t-shirt entre mes doigts et me relevai pour aller l'essorer au-dessus d'une fenêtre, comme lorsque je faisais la lessive de mes sept frère et soeurs...ça faisait toujours râler les passants, mais je trouvais ça drôle. Je pris le temps également, de l'étendre sur un radiateur. Celui-ci ne marchait pas puisqu'il faisait une chaleur étouffante mais au moins les fibres sécheraient plus rapidement que ratatinées en boule.

« Non garde le, je ne voudrais pas que tu attrapes froid »

Nan mais il était sérieux ce garçon ? Ce n'était pas comme si je lui laissai le choix de toute manière. Je ne fis pas attention à sa remarque, du moins je feignais de ne pas la prendre en compte et le regardais bêtement sortir son paquet de cigarettes, comme si de rien n'était. Après qu'il ait tiré deux ou trois fois dessus, je me rapprochai de lui de nouveau. Il me demanda :

« T’es vraiment Saorie ? »

Je fronçai les sourcils et m'accroupis à son niveau, reprenant mon humeur de chien habituelle et lui en collai une.

"ça te va comme réponse ? Ecoute, je sais pas ce que tu prends, mais faut que t'arrête, bientôt, tu reconnaîtras plus des toilettes publiques quand tu en verras et tu feras dans ton froc"
Je m'affalai à côté de lui, passant mon visage dans mes mains d'un air blasé et repliai moi aussi mes genoux. Je m'ébouriffai les cheveux puis lui chipai sa cigarette. Je tirais une longue bouffée, sentant la fumée m'attaquer la gorge et la nicotine, envahir mes voies respiratoires. Je recrachai le tout en faisant de petits ronds de fumée, gardant la cigarette entre l'index et le majeur de ma main droite.

"T'es finalement sorti de ta cachette. ça fait deux mois que je te cherche."

Je n'avais pas repris mon débardeur et y jetai un coup d'oeil puis je le montrai du doigt.

"Me force pas à te l'enfiler où tu vas définitivement me mettre en colère."

Puis je laissai échapper un léger rire. Cela faisait longtemps que je n'avais pas fais chier quelqu'un comme ça.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Gokudera Hayato (Reborn!)
Double compte : June Collins (Admin)
Messages : 172
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Jeu 26 Juil - 10:12

    Un claque retentissante finit de remettre les choses en place dans sa tête. Alors qu’avec une tout autre personne il aurait rendu la pareil ou se serait passablement énervé, à ce moment-là un sourire sincère lui fendit le visage.

    "Ça te va comme réponse ? Ecoute, je sais pas ce que tu prends, mais faut que t'arrête, bientôt, tu reconnaîtras plus des toilettes publiques quand tu en verras et tu feras dans ton froc"

    Il resta silencieux la laissant s’affaler à ses côté, le sourire jusqu’aux oreilles, savourant ses retrouvailles improbable. Cette fille qu’il avait cru être une de ses hallucinations étaient bien son amie, et elle l’avait sorti d’une crise de démence particulièrement forte. Elle lui piqua sa cigarette et il se laissa faire, depuis quand elle fumait ? Shinji réalisa que pendant toutes ses années il avait pu s’en produire des choses. Son propre parcours était un exemple fragrant de sa pensée.
    Elle tira deux bouffées sur la cigarette et expira la fumée par la bouche.


    "T'es finalement sorti de ta cachette. Ça fait deux mois que je te cherche."


    Le jeune homme ne jugea pas nécessaire de répondre à cette attaque, il avait bien reçut les centaines d’appels, mais il n’avait pas envie de prévoir leurs retrouvailles, ils s’étaient peut-être croisé, de loin mais il l’avait laissé passer sans l’abordé. Il se contenta donc d’un hochement de tête un peu vague. Il n’allait pas lui avouer mais il ne voulait pas faire le premier pas, hors elle l’avait trouvé.

    Puis soudain elle commença à le menacer s’il ne mettait pas son débardeur.


    "Me force pas à te l'enfiler où tu vas définitivement me mettre en colère."

    Shinji était presque près à mettre le débardeur, mais il s’était réchauffé et la cigarette avait stoppé les tremblements. Puis le rire de Saorie raisonna dans la salle abandonné, se répercutant contre les parois lisses. Le rire qu’il n’avait jamais oublié.
    Il la regarda en souriant.


    « J’ai plus froid Maman …»

    Puis sa crise lui revint en mémoire. Il perdit son sourire comme il était venu. Il n’en pouvait plus, elles étaient de plus en plus fréquentes et le seul endroit où d’ordinaire personne ne le trouvait s’était ici, dans ses toilettes inutilisées.

    « Désolé que tu m’es vu comme ça … » Lui murmura-t-il…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Ouvrir

MessageSujet: Re: «La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie] Aujourd'hui à 17:06

Revenir en haut Aller en bas

«La folie ne s'empare que des gens sains d'esprit.» [Pv Saorie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PSYCHOSE "La folie ne s'empare que des gens saint d'esprit"
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Shuwan :: Rez de Chaussée :: Les toilettes désaffectées-