AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'art est fait pour troubler
 
L'équipe du forum souhaite s'excuser pour l’inactivité du forum et voudrait prévenir qu'il ne sont pas entrain de faire la sieste mais de vous préparer un nouveau terrain de jeu ! On vous aimes <3

Partagez|

♠ L'Anglaise et l'Australienne ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Ouvrir
Sur l'avatar : υɴe perѕoɴɴe тreѕ тαleɴтυeυѕe de zerocнαɴ ♥
Messages : 53
Date d'inscription : 04/04/2012
Localisation : wнo ĸɴowѕ ? ♦

MessageSujet: ♠ L'Anglaise et l'Australienne ♠ Mer 23 Mai - 18:26




    Les boîtes de nuit japonaises me donnaient la nausée. J’en venais presque à regretter celles de Corée du Sud.
    Pourtant, rien n’était très différent. Des cinglés dansaient et buvaient en même temps, des couples s’infiltraient discrètement dans les toilettes. Non, rien apparemment n’était différent. Si ce n’est les musiques de la J-POP qui remplaçaient certains tubes de la K-POP (bien qu’il y en ait tout de même…) l’ambiance était comme elle devait être en discothèque : électrique, dans le bon-ou mauvais, cela dépend du point de vue- sens, s’entend.
    En vérité, je savais ce qui n’allait pas.
    Tout d’abord, mes nouveaux collègues avaient voulu fêter mon arrivée en se faisant une soirée détente. Les soirées, cela avait toujours été mon truc. Aux USA, j’avais sûrement explosé le record de fréquentations de boîte de nuit. J’avais vraiment pensé m’amuser, alors j’ai accepté avec enthousiasme.
    Mais je le regrettais très vite. Si le début de soirée avait été amusant, l’alcool avait très vite monté à la tête de mes nouveaux collègues, et leur façon de « s’éclater » était très différente de la mienne. Rigoler, c’est bien, mais il faut quand même trouver un minimum de choses sensées à dire. Sinon, ce ne sont que des conneries.

    Cependant, j’avais supporté tout cela avec ma patience habituelle, c’est-à-dire en enfilant vodka sur vodka-je remerciais ma grande tolérance à l’alcool dans ce genre de moment.
    Et puis la chanson était passée. Leur dernier tube. J’avais cru que mon cœur allait s’arrêter lorsqu’ il a entamé les premières notes de la chanson. À chaque fois, le même effet. Je n’arrivais jamais à contenir mon émotion lorsque j’entendais sa voix . C’était une star, internationale bientôt, je devais m’y faire. Pourtant, mon visage ne cessait de rougir lorsque je pensais à lui, et de pâlir lorsque je le voyais dans un clip ou en interview. Je voulais garder l’homme de mes souvenirs. Pas celui qu’il était devenu. Bouleversée, et ne voulant pas montrer mon malaise, je m’étais excusée rapidement et j’étais sortie de la boîte pour respirer un peu.

    Au souvenir de ce moment, ma nausée jusque-là dite au sens figuratif devint véridique. Huit ans, et toujours ce même sentiment. J’étais pourtant persuadée d’avoir réussi à l’oublier aux Etats-Unis.
    Mais avant de venir ici, j’avais poursuivi mes études en Corée. C’était l’erreur à ne pas faire.
    Toute mon adolescence, une des périodes les plus importantes de la vie, n’avait tourné qu’autour de lui. Je détestais l’avouer, mais je l’avais aimé. Et je l’aimais sûrement encore aujourd’hui.
    J’enviais Chrystella, qui elle avait réussi à passer au-dessus de tout ça. Elle avait trouvé un mari, un foyer, une vie. Moi, à vingt-sept ans, j’errais encore, toute seule. Sa voix résonnait encore dans ma tête, sensuelle mais puissante. Tout ce qu’il avait toujours été.
    Ma sœur me manquait tout à coup. Je me sentais seule. Comme toujours, mais ce soir-là, alors que j’aurais dû m’amuser comme une petite folle, j’étais dehors, dans le froid, à regarder des centaines de couples se déchirer les vêtements.

    Pensant que mes chers collègues allaient se poser des questions, je retournais dans la discothèque. Mes oreilles s’accommodèrent très vite à la sonorité très contrasté avec ces dernières minutes, et je filais vers le bar en voyant deux ou trois professeurs toujours aussi bourrés. Je décidais de faire de même : entre saoul, on se comprenait. Je m’accoudais au comptoir et commandait une bouteille de whisky. Le barman me regarda d’un air assez peu convaincue, mais il s’exécuta lorsque je lui fis un clin d’œil malicieux, du genre : t’inquiètes pas mon coco, ça me suffira pas.
    Un quart d’heure plus tard, j’en commandais une seconde, mais, dégoûté, je la laissais de côté, préférant admirer le plafond, où des lumières étincelantes brillaient telles des étoiles.
    Je faisais quoi, maintenant ?



Spoiler:
 


Dernière édition par Hayden Keppy le Jeu 26 Juil - 5:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Double compte : Shinji Okamatsu
Messages : 171
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: ♠ L'Anglaise et l'Australienne ♠ Ven 15 Juin - 13:59

    June avait accepté d’aller à la soirée de bienvenue pour la nouvelle prof, même si elle n’aimait pas les « soirée » comme le concevaient ses collègues elle avait jugé un peu déplacé de ne pas y aller. Quand elle était arrivée, elle avait apprécié l’accueil qu’on lui avait fait et elle estimait que c’était important de se sentir à l’aise. Elle s’était donc habillée et avait filé jusqu’à la discothèque.

    Une musique infernale rythmait la danse des clients au milieu de la boite, des couples s’enlaçaient langoureusement, de vieux dragueurs bourrés tentaient leur chance auprès des jeunes élèves du pensionnat qui fréquentaient aussi la boite de nuit, les néons donnaient à la scène un aspect bleuté un peu irréel. June n’était pas une habitué des discothèques, en Angleterre elle préférait aller au fête organisé chez ses amis, elle trouvait ça plus conviviale. La jeune prof regarda autour d’elle et déjà elle aperçut des collègues bien imprégnés. Que faire ? Elle n’avait même pas vu la nouvelle prof, mais elle serait bien en mal de la reconnaître de loin. Elle abandonna donc l’idée de la chercher pour le moment et préféra se diriger vers les toilettes pour soulager une envie pressante qu’avait suscitée la bière but précédemment. Si June aimait se breuvage il lui donnait toujours envie de faire pipi, ce qui la mettait parfois dans des situations un peu embarrassantes. Elle se dirigeait donc vers le lieu qui la soulagerai de son tracas et quand elle passa la porte elle tomba nez à nez avec un collègue prof de musique si elle ne se trompait pas, derrière lui se trouvait une femme blonde vulgaire aux yeux ultra-maquillés. Son collègue fit un petit clin d’œil à June et il s’engouffra dans un des cabinets entraina avec lui sa conquête. La jeune anglaise leva les yeux au ciel et chercha un WC libre. Elle le trouva rapidement et pu enfin soulager sa vessie. Elle se rendit rapidement compte que une cloison plus loin se trouvaient l’autre prof en plein ébat. Elle entendit les petits râles masculins qui la dégoutèrent et se dit que plus jamais elle ne regarderait ce prof de la même façon, elle ne pourrait pas s’empêcher de sourire en le revoyant, la ceinture défaite, complétement bourré un petit sourire niais sur les lèvres. Souriante elle quitta les toilettes et regagna la salle.
    Elle aperçut accoudée au bar la nouvelle prof. Elle était seule. N’était-ce pas censé être sa soirée ? Elle s’approcha un peu pour s’assurer que c’était bien elle, et si ses souvenirs étaient bons ça l’était.

    Toujours le sourire aux lèvres elle s’approcha de la jeune femme. Qu’allait-elle bien pouvoir lui dire ?
    « Salut ! Je suis prof d’Art-Plastique au Pensionnat ! » Moyen, ça fait un peu genre je m’affiche et puis ce n’est pas très personnel. Il fallait qu’elle trouve autre chose … Que savait-elle de cette femme ? Elle réfléchit rapidement et se souvint ce que la prof de photo lui avait dit le jour de l’arrivé de la nouvelle. « Apparemment elle a beaucoup voyagé, il parait même qu’elle vient d’Australie ! » Voilà, elle avait trouvé leur point commun ! La langue ! Confiante elle s’approcha de l’australienne.


    “What are you doing alone? This is your night!”


[Désolée je m'étais emmeler avec mes comptes x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : υɴe perѕoɴɴe тreѕ тαleɴтυeυѕe de zerocнαɴ ♥
Messages : 53
Date d'inscription : 04/04/2012
Localisation : wнo ĸɴowѕ ? ♦

MessageSujet: Re: ♠ L'Anglaise et l'Australienne ♠ Jeu 26 Juil - 10:15

    J’avais hésité. Je jure que j’avais hésité. Mais mon envie de prendre la fuite s’atténua lorsqu’une petite créature aux cheveux blonds vénitien vînt m’adresser la parole sans prévenir :

    " What are you doing alone? This is your night! "

    Je la regardais sans comprendre, puis l'étudiais avec plus d'attention... elle n'était pas blonde vénitienne, mais pas rousse non plus. Un peu ondulés, ils lui arrivaient au niveau de la mâchoire, voir un peu plus haut. Puis quelque chose me fit sourciller chez elle. Son accent, elle était Anglaise, j'en étais sûre et certaine. Il me fallut quelques secondes pour me rendre compte qu'on était au Japon et que la langue nationale était donc... le japonais. On parlait logiquement plus le japonais que l'anglais. "Oups, je commence à être un peu lente d'esprit là ".
    Peut-être était-ce une jeune touriste qui m'avait aperçue seule et sans amis et qui avaient eu pitié de moi. Mais dans ce cas pourquoi disait-elle que c'était ma soirée ? Cette créature était-elle une espionne envoyée par ma mère afin de s'assurer que sa fille s'intègre sans aucun soucis ?!
    "Soit je ne tiens plus à l'alcool, soit je commence à avoir des troubles schizophréniques...".
    La petite femme devait sûrement attendre une réponse dans sa langue, et puis elle était déjà gentille de venir entamer une discussion.

    "Sorry but... How do you know me ? "

    Oui bon, ça risquait de jeter un terrible froid ! Je pouvais au moins faire l'effort de rentrer dans la conversation- étant donné que j'avais très bien compris où elle voulait en venir- mais j'avouais avec honte que je n'avais strictement pas envie de répondre à cette question. Je m'interrogeai encore sur le pourquoi du comment elle m'avait adressée la parole en anglais. Peut-être mes traits asiatiques n'étaient pas assez forts pour que l'on me croit japonaise, ou au moins que je pouvais comprendre cette langue. Passais-je pour une touriste ?! Dans ce cas là, il y avait une terrible méprise : et si la jeune demoiselle était en fait la femme d'un yakuza ?! Je cherchais du regard le barman qui avait eu la bonté de me prévenr d'un regard qu'il avait été sûr que cela se terminerait comme cela. Qu'il me verrait hurler à la mort pour un verre en trop. Bon, allez, détends l'atmosphère :

    "It's just...You remind me someone..." ajoutais-je avec un sourire parfaitement contrôlé.

    Dans ces moments-là, j'étais fier d'être une actrice de grand talent
    .


[C'est un bien un forum où il n'y pas de minimum n'est-ce pas ? =W=...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Double compte : Shinji Okamatsu
Messages : 171
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: ♠ L'Anglaise et l'Australienne ♠ Jeu 16 Aoû - 11:56

    L’entrée en scène de la jeune anglaise semblait avoir au moins eu le mérite de sortir sa collègue de sa torpeur. Mais contrairement aux attentes de June qui comptait lancer un minimum la conversation, la jeune prof accoudé au bar la fixa en silence pendant quelques trèèès longues minutes. Ne sachant que faire, June resta planté devant en attendant une réponse à sa phrase complétement tombé dans le vide, sans cesser de sourire.

    « Sorry but … How do you know me ? »

    C’est à cet instant que notre anglaise faillit perdre toute contenance, s’enfuir, rouge de honte. Le rouge lui monta bien aux joues, colorant son visage d’une couleur éclatante et elle pria pour que dans la pénombre de la boite de nuit ça ne se verrait pas. Mais au lieu de partir, elle prit sur elle et s’apprêtait, toujours dans sa langue natale de se présenter.
    Mais la femme devant elle ne lui en laissa pas le temps et détendit l’atmosphère d’un simple
    « It's just...You remind me someone... »

    June retrouva son sourire, passa une main dans ses cheveux et repris confiance en elle. Vous remarquerez qu’il lui en faut très peu pour cela et elle était maintenant persuadé que sa collègue n’avait pas bien pu voir sa tête dans l’obscurité, elle-même avait eu du mal à la reconnaitre, elle répondit d’abord par un grand sourire qui voulait dire « Pas de problème, c’est vrai que dans la pénombre on ne voit pas trop ! », puis enchaina sur un :

    « Yes, I’m an art teacher at school. I’m June Collins ! We would have seen us in teacher room ! »

    Elle ponctua sa phrase d’un léger rire. Et tendit sa main vers sa collègue. Mais il lui fallait quand même confirmation, peut-être que l’autre prof qui lui avait donné les infos sur la nouvelle c’était trompé de nationalité – bien que son accent ne puisse être autre que australienne. Sans gêne, June préféra demander.

    « I believe that you are an Australian, aren't you ? That's why I thought we ...»

    Fallait-il lui dire qu'elle avait du mal à s’intégrer dans cette soirée tellement différente de celle qu'elle connaissait à Londres. Il faut dire que ses amis là bas savaient s'amuser. Ce n'était pas le moment de se laisser atteindre par la mélancolie. Elle se reprit et dans un grand sourire continua.

    « Yes ... I thought we could ... Have Fun together ! »

    Non mais c'était nul ça, elle allait la prendre pour une de ces vieilles bonnes femmes rabat-joie qui voulait s'amuser !

    « Ok, I have to say ... I don't like this party ... »

    June ne pouvait mentir et tant pis si elle se vexait pour si peu !


[Désolée j'étais en vacances et pas très motivé pour RP ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Ouvrir

MessageSujet: Re: ♠ L'Anglaise et l'Australienne ♠

Revenir en haut Aller en bas

♠ L'Anglaise et l'Australienne ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une Anglaise dotée de deux utérus accouche de jumeaux...
» [Philadelphie, Colonie anglaise des Amériques] Faut que çà crâme!!!
» Partie anglaise
» Grève de la Poste anglaise
» [FM14] LVL11 Division Anglaise YOU Choose!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Shuwan :: La ville :: La Discothèque-