AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'art est fait pour troubler
 
L'équipe du forum souhaite s'excuser pour l’inactivité du forum et voudrait prévenir qu'il ne sont pas entrain de faire la sieste mais de vous préparer un nouveau terrain de jeu ! On vous aimes <3

Partagez|

Shakespeare organisa notre rencontre ! [pv~ Kalypso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Ouvrir
Sur l'avatar : Gokudera Hayato (Reborn!)
Double compte : June Collins (Admin)
Messages : 172
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Shakespeare organisa notre rencontre ! [pv~ Kalypso] Jeu 5 Avr - 21:51

    « Ce sont les étoiles, les étoiles tout là-haut qui gouvernent notre existence. »
    William Shakespeare

    Shin entra dans la bibliothèque, les mains glissées dans les poches de son pantalon en cuir noir, sa chemise écossaise ouvertes sur un T-shirt noir, il chercha du regard la fille. Ils s’étaient donné rendez-vous ici pour commencer leurs recherches ensemble.

    C’est pendant ce cours de comédie où tout a commencé. La prof constituait des groupes de deux, ils étaient censés rendre une recherche sur William Shakespeare. Le jeune homme dévisageait un à un les élèves présents dans la salle de classe et se demandait avec qui l’enseignent allait le mettre. C’était le début de l’année et ils ne se connaissaient pas encore tous. Il essayait d’évaluer la personne, le bien, le mal, le pour le contre. Sur quoi pouvait-il bien se baser à part l’apparence ? Et bien, l’aura et dans une classe de gens aimants faire du spectacle je peux vous jurer qu’il s’en dégage des auras ! De multiples personnalités, toutes plus fortes les unes que les autres.
    Et pourtant, celle qui a réussi à stopper le regard inquisiteur de notre jeune comédien c’est elle !
    Une jeune fille aux cheveux bicolores et à la mèche argentée.

    Pourquoi ce regard c’est arrêté sur elle ? Personne ne le sait et personne ne le saura jamais, mais à ce moment-là, dans la tête de notre jeune homme une seule chose était sure. Il voulait être avec elle ! Il voulait la rencontrer et ce travail était une occasion inespérée. Il ne connaissait rien d’elle, mais quand leurs regards se croisèrent, il sut qu’il y avait quelque chose qui allait se passer. Il lui adressa un léger sourire et attendit son affectation.

    Soudain le professeur désigna notre garçon et balaya sa liste de classe d’un regard.

    « Okamatsu tu sera avec … Mlle Tebelli. »

    Leurs regards se croisèrent et un sourire franc se dessinait sur les lèvres de Shinji.

    Puis à la fin du cours ils s’étaient donné rendez-vous à la bibliothèque comme je l’ai déjà dit plus haut. Vous savez maintenant pourquoi aujourd’hui, Shinji Okamatsu attendait avec impatience une camarade de classe pour faire une recherche sur un célèbre écrivain anglais.

    Il était persuadé que la providence avait fait en sorte de les mettre ensemble pour ce travail. Ou peut-être, avait-il un sixième sens. En attendant son arrivé, il avait pu réfléchir à toutes les choses réalistes ou pas ayant permis que son désir soit exaucé.
    Comment ce faisait-il que son choix se soit porté sur cette fille ? Et comment le professeur avait-il deviné ses pensées ?

    Plongé dans ses pensées le jeune homme remarqua à peine qu’une jeune fille à la mèche arc-en-ciel venait de passer les portes de la bibliothèque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Messages : 29
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: Shakespeare organisa notre rencontre ! [pv~ Kalypso] Sam 7 Avr - 16:43

Shakespeare à la bilbiothèque.




« -Deux familles, égales en noblesse, Dans la belle Vérone, où nous plaçons notre scène, Sont entraînées par d'anciennes rancunes à des rixes nouvelles où le sang des citoyens souille les mains des citoyens.
Des entrailles prédestinées de ces deux ennemies a pris naissance, sous des étoiles contraires, un couple d'amoureux dont la ruine néfaste et lamentable doit ensevelir dans leur tombe l'animosité de leurs parents.
Les terribles péripéties de leur fatal amour et les effets de la rage obstinée de ces familles, que peut seule apaiser la mort de leurs enfants.
»

Voici deux jours que je me trouvais là, était-ce une coïncidence qu’hier je me trouve sur scène à scander du Roméo et Juliette de William Shakespeare et qu’aujourd’hui nous ayons droit au préambule ? Je soupirai discrètement, histoire de ne pas me faire réprimander dès mon premier cours ici. J’adore le théâtre, vraiment. C’est mon seul amour. Mais pourquoi toujours idéaliser cet amour impossible qui relie ce Roméo à cette Juliette ? Je ne suis pas le genre de personne sentimentaliste à pousser des « hoooo » à chaque fois qu’un film se termine bien. De toute façon, le héros, finis très souvent avec la jolie demoiselle qui l’accompagne tout le long des actions. Dès le début des films classés romantiques, on se dit « tient, machin y fini avec machin », et sans me vanter, ça me rate jamais.

Bref, en attendant, le professeur annonce un prochain travail de groupe sur cet auteur si romantique. Super. Je fais un rapide tour d’horizon des têtes, je ne suis d’ailleurs pas la seule, je croise plusieurs regards. Eux aussi surement cherchent une tête sympathique avec laquelle ils voudraient bien travailler. De mon côté, je ne connais personne, alors je pense que tout le monde m’ira. En revanche, tout le monde ne voudra probablement pas être avec moi. Moi, la fille aux cheveux arc-en-ciel. Seul un élève me sourit lorsque nos regards se croisèrent. Un type tout aussi solitaire que moi à sa table. Je ne sais pas trop pourquoi, mais sur le moment j’eu envie de lui rendre ce sourire. Alors je me mis aussi à lui sourire avant de me retourner vers le monsieur en train de constituer les groupes de travail.

« -Okamatsu tu sera avec … Melle Tebelli. »

Mon nom venait d’être prononcé, je me retins pour reprendre le professeur qui l’avait un peu écorché. Beaucoup d’autres allaient certainement le faire aussi vu que je suis une étrangère de ce pays, il est normal de ne pas avoir le même accent que ces gens. Je partis à la recherche de la personne à qui appartenait le deuxième nom auquel venait de m’associer monsieur l’enseignant. Un regard qui comme moi chercherait son partenaire. Par hasard, je tombai sur le jeune homme qui m’avait souri quelques minutes plus tôt. Ça tombait bien, je préférais travailler avec un homme sur ce sujet plutôt qu’une fille qui n’aurait fait que de s’imaginer à la place de la belle Juliette. De ce fait, il n’y avait pas de risque que je trouve cette personne trop sentimentaliste pour moi. En plus, y me plaisait bien ce gars.

Quand le cours fut fini, on discuta ensemble quelques instants sur le dossier Shakespeare qu’on aurait à rendre plus tard. Aussi, on finit par tomber d’accord sur un rendez-vous à la bibliothèque le lendemain afin de mieux mettre en place le travail demandé par le professeur. C’est donc le lendemain que je me rendis dans ce lieu remplit de livre, où très certainement on trouverait la perle rare des bouquins énumérant la vie du dramaturge anglais. Vive le poète, auteur du très célèbre drame qui lit Roméo à Juliette, de enfants issus de familles se vouant une haine terrible. Ouais, je lui dis merci à ce Shakespeare, il organisa ma première rencontre, puis ma seconde dans cet endroit qui était encore tout nouveau pour moi.

En attendant, cette bibliothèque me parais bien grande, et comme je ne l’a connais pas, je risque de mettre un certain laps de temps avant de trouver le jeune homme avec lequel je dois travailler. J’ai bien dû faire le tour du bâtiment avant de tomber sur le camarade de classe. Il semblait déjà travailler, ou du moins perdu dans ses pensées. Probablement à m’attendre, bon j’avoue que je me suis perdue en chemin, mais quoi, je suis nouvelle, il me faut le temps pour m’habituer. Je me dirigeai donc pour le rejoindre, en le saluant je tentai d’attirer son attention d’un signe de main. Sans succès jusqu’à ce que j’arrive à son niveau et que je fasse faire des allers retours à ma main devant les yeux du garçon.

« -Salut, je suis un peu en retard, mais on va pouvoir commencer le travail. »

[HRP : désolé du temps, j'espère au moins que ça te conviendra]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Gokudera Hayato (Reborn!)
Double compte : June Collins (Admin)
Messages : 172
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Shakespeare organisa notre rencontre ! [pv~ Kalypso] Dim 8 Avr - 14:00

    Perdu dans un questionnement intense, Shinji sursauta quand une voix féminine s’éleva dans l’atmosphère silencieuse de la bibliothèque, cette voix semblait s’adresse à lui en plus. Il revint à la réalité quand il la vit devant lui.

    « -Salut, je suis un peu en retard, mais on va pouvoir commencer le travail. »

    Elle parlait dans un japonais impeccable malgré ses origines lointaines. L’Italie … Ce pays faisait rêver notre jeune comédien japonais, le berceau de la comédie Del Arte ! Un jour il avait promis de s’y rendre, quand il serait connu, il irait fouler les planches des plus grandes scènes européennes, italiennes, française, anglaise, … Il marcherait sur les traces de Molière, Racine, Corneille, ... Il foulerait les planches que les plus grands ont foulé !

    « Ne t’inquiète pas, je ne suis pas là depuis longtemps »

    Il avait chuchoté pour ne pas déranger les élèves qui travaillaient déjà, attablés devant leurs livres ou ordinateur. Il leva les yeux vers la jeune italienne et tomba sur deux grands yeux qui le regardaient en attendant qu’il sorte de ses pensées. Elle n’avait pas les yeux comme les japonaises, elle a les yeux comme elles rêvent toutes les avoirs, grands, ronds et qui malgré leur couleur marron arrivent à capter la lumière pour donner au regard un éclat doré. Les asiatiques n’ont pas cette chance pensa Shinji d’avoir dans leur gènes du bleu, du vert, du gris et des iris qui se dégradent à profusions, ici les yeux sont tous noirs, à quelques exceptions.
    Il détacha difficilement son regard de ses deux yeux qui le regardait et en souriant désigna une table libre où ils pourraient commencer à travailler sur le célèbre dramaturge qui les avait réunis.


    « Viens on va aller s’installer là … »

    Il se détacha de l’étagère remplie de livres contre laquelle il s’était adossé en attendant sa camarade. En se levant il passa délicatement une main dans le dos de la jeune fille et la poussa doucement vers la table qu’il venait de designer. Sa main se posa dans le creux de ses reins et son regard ne put s’empêcher de glisser le long du dos de la petite italienne, elle avait un corps magnifique et Shin ne put décoller ses yeux des fesses de la jeune femme.
    Mais que faisait-il ? Ils devaient travailler ! Il ferma les yeux et secoua légèrement la tête pour reprendre ses esprits. Il ne savait où poser son regard pour ne pas retomber sur son corps envoutant. Elle ne faisait rien pour l’aguicher, mais on ne pouvait rester de marbre devant elle. Il fixa son attention sur la table voisine où un élève peignait une aquarelle. Quand elle fut assise il posa son sac en bandoulière par terre et s’assit à son tour sur une des chaises installées autour de la table.

    « Kalypso c'est bien ça ? On commence par quoi ? »


[Ce n'est pas très long ^^ Mais je voulais répondre vite !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Messages : 29
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: Shakespeare organisa notre rencontre ! [pv~ Kalypso] Mer 11 Avr - 12:44

Mon jeune camarade de classe devait fort bien être perdu dans ses pensées pour sursauter au son de ma voie. Ou alors c’est moi qui ai parlé trop fort. Enfin voilà, l’important c’est qu’il avait enfin remarqué ma présence. Je lui adressai un sourire qui en disait long, genre ‘oui, coucou c’est bien moi, je suis là’. Habillé d’un pantalon en cuir noir et d’un t-shirt noir, bon on repassera pour la couleur, mais ce garçon avait tout de même la classe, et c’est avec moi qu’il allait passer son temps. Bon certes, à travailler. Enfin à regarder les gens aux alentours, nous groupes semblait ne pas passer inaperçu.

Au fond de moi, quand je prenais la parole dans ce nouvel endroit, je remerciais mon père et sa passion pour ce pays. Tellement fan qu’il en avait appris la langue et m’avais conquise aussi. De ce fait, mon japonais ne laissait pas à désirer et se faisait comprendre, même si mon accent italien s’entendait grandement. Ce que je ne cachais pas. Je suis fière de mon pays d’origine. L’Italie, un pays tout simplement sublime. Mais là je m’égare. Donc dans cette bibliothèque, il comprit que je m’adressais à lui et sorti ainsi de sa rêverie. à quoi pensait-il à ce moment-là ? Un mystère, et personnellement, je ne pense pas que cela soit mes affaires. Il peut tout aussi bien fantasmer sur une autre fille, je ne risque pas de lui faire une crise de jalousie. Moi-même j’ai déjà fait le tour des gars se trouvant par ici. Okay, surtout de petits boutonneux à lunette, le genre rat de bibliothèque, enfin il faut dire, c’est un peu l’endroit.

« -Ne t’inquiète pas, je ne suis pas là depuis longtemps »

C’était déjà ça, bien que je me sois perdue en chemin, je ne l’avais pas trop fait patienter. Et au contraire de moi, lui chuchota en me parlant. Mhh, peut-être pour ça aussi que les gens s’était retourné sur nous lorsque je m’étais adressée à lui. Enfin, quelle importance, personne n’était venu nous réprimander. Et puis zut, même si quelqu’un était venu, où est le droit d’expression, hein ? Bon, je m’emporte là, les gens sont le nez dans leurs bouquins, ou bien captivé par leurs ordinateurs surement en plein travail, ne vous inquiétez pas, je vais m’y mettre aussi.

Le jeune homme sembla comme me passer au scanner, finissant par ne plus détacher son regard du mien. Aurais-je une tâche sur le nez ? Oui, ben si c’était le cas, je n’allais pas me frotter le bout du nez devant lui comme le font les singes dans un zoo. Beurk, rien que d’y penser, j’ai l’image ragoutante qui me vient à l’esprit. Enfin, il finit par m’indiquer une table libre, la proposant pour qu’on s’y installe. Je trouvai que ceci était une très bonne idée que d’aller s’installer en d’enfin arrêter de faire les piquets au milieu de nul part, près d’une armoire à livres. Il se décolla de la commode à laquelle il était adossé depuis que je l’avais rejoint. Il passa sans gêne sa main au bas de mon dos, me guidant ainsi vers la table, et ceci n’était pas pour me déplaire. Son touché était plutôt, disons délicat.

Je m’installai sur une première chaise, posant mon sac bandoulière devant moi sur la table, il prit une seconde chaise, laissant à l’abandon les autres qui se dressaient autour de la table. En sortant mon cahier me servant à prendre des notes en cours, j’écoutai ce qu’il me disait. Bingo, il avait retenu mon prénom. Mince, du coup il serait bien que je me souvienne du sien. C’était quoi déjà ? Shi-quelque chose il me semble. Ça allait me revenir ! J’ouvris mon cahier pour voir ce qui était demandé pour réaliser le dossier. Traitant de la vie du célèbre dramaturge anglais, bien qu’il est aussi fait beaucoup de comédie, le monsieur était simplement plus connu pour ses tragédies.

« -Nous pourrions peut être commencer par une introduction portant sur la biographie de cet auteur, qu’en pense-tu Chinedji ? »

Passant à mon tour au chuchotis, j’avais hésité sur le nom, et j’étais presque sur de m’être trompée. Enfin il allait me reprendre et cette fois-ci je m’en rappellerais. Ou pas, on verra bien. En fait, je ne retiens que ce qui me semble intéressant à savoir. Si ce garçon remplis les promesses que son attirant physique apporte, alors son prénom ne sera pas un problème pour moi. Je fini par lever le nez de mon cahier pour regarder mon camarade de section, je préfère parler en regardant les gens, ça donne plus d’assurance dans les propos que nous employons. Enfin, ce n’est que mon avis.

« -Et peut être aussi conserver une partie pour s’attarder sur certaines de ses grandes œuvres. »

Je le questionnai du regard, attendant de savoir ce que lui en pensait sur le sujet. C’était un travail à faire à deux, il fallait bien que chacun participe.


[Hrp : De nouveau désolé, j'ai mis le temps]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ouvrir
Sur l'avatar : Gokudera Hayato (Reborn!)
Double compte : June Collins (Admin)
Messages : 172
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Shakespeare organisa notre rencontre ! [pv~ Kalypso] Dim 22 Avr - 14:39

    Ils s’étaient assis l’un en face de l’autre, alors que Shinji s’installait sur sa chaise, Kalypso avait sorti un cahier et lisait le sujet que leur avait distribué le professeur. Songeuse elle écoutait ce que Shinji lui demandait en acquiesçant légèrement. Elle attendit un peu, le temps de réfléchir à sa réponse, le nez dans son cahier.

    « -Nous pourrions peut être, commencer par une introduction portant sur la biographie de cet auteur, qu’en pense-tu Chinedji ? »


    La jeune fille avait hésité sur son prénom, Shinji lui sourit et la repris gentiment. Il comprenait totalement, lui avait beaucoup de mal avec les prénoms européens, alors il comprenait qu’elle ait du mal avec les prénoms japonais.

    « Shinji »


    Il sorti à son tour la feuille qu’on leur avait distribué et regarda.
    Rendre un document sur la vie de Shakespeare.
    Peut-être fallait-il oublier les comédies qu’il avait écrites … Ou juste traiter de ses grandes œuvres … Fallait-il évoquer sa jeunesse ? Shinji savait que la enfance et la jeunesse d’un garçon influençait l’homme qu’il deviendrait. Or le dramaturge avait eu quelques déboires de jeunesse si les souvenirs du japonais étaient bons.


    « -Et peut être aussi conservé une partie pour s’attarder sur certaines de ses grandes œuvres. »


    Kalypso avait levé le nez de son cahier et s’adressait à nouveau à son camarade. Celui-ci regarda ses grands yeux et évita de si perdre une seconde fois. Elle ne parlait plus, surement attendait-elle une réponse, il fallait de toute façon qu’il participe. Il ne comptait pas la laisser tout faire, il était décidé à ne pas mettre rater sa chance dans cette école. Il regarda donc sa camarade et proposa un plan à son tour.


    « Ouais, ce qu’on pourrait faire aussi, c’est une biographie à travers ses œuvres, tu penses que c’est possible ? »


    Shinji ne savait pas si il avait été très clair dans ses propos, il avait des bonnes idées parfois, mais il ne savait pas toujours les formulés, non pas qu’il manquait de confiance en lui, c’était plutôt un manque d’habitude à fournir du travail.
    Il se souvenait d’une citation « D'un auteur, seules comptent les œuvres. »
    Pour comprendre un auteur, il fallait comprendre ses œuvres et les œuvres étaient souvent un miroir de la vie de l’auteur. Si un homme est malheureux il n’écrira pas une farce, et parfois les œuvres sont autobiographiques.
    Mais comment mettre son idée sur papier, comment faire pour trouver une part autobiographique dans Roméo et Juliette ?
    Il secoua la tête.


    « Mon idée n’est pas génial, ça risque d’être compliqué… Sinon je pense que commencer par la biographie de l’auteur est une bonne idée. Il faut garder alors une partie pour ses grandes œuvres et pourquoi pas prendre une partie pour ses œuvres sans succès ?»

    Le comédien aimait ne pas faire comme les autres il fallait toujours qu’il fasse quelque chose de diffèrent…

[J'ai un peu honte, c'est court, et j'ai mis du temps à répondre, je suis désolée ...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Ouvrir

MessageSujet: Re: Shakespeare organisa notre rencontre ! [pv~ Kalypso]

Revenir en haut Aller en bas

Shakespeare organisa notre rencontre ! [pv~ Kalypso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Notre alimentation
» 'BillClinton,otez-vous de notre soleil'UN TEXTE QUI CHATOUILLE LES PLEURNICHEURS
» Notre Dame de Paris
» Notre amitié durera [PV Aube Etoilée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Shuwan :: La ville :: Le Quartier Culturel et Sportif :: La Bibliothèque-